L’importance des petits pas

Quand notre être est meurtri, blessé ou encore traumatisé, que nous traversons des périodes de vie difficiles, des événements douloureux, que nous faisons face à l’adversité, que tous les ingrédients paraissent réunis dans le présent pour être heureux mais que ce n’est malgré tout pas le cas…. Être accompagné.e. pour explorer ce qui se passe en nous, nos émotions, nos sensations, identifier, apprivoiser, rassurer nos stratégies protectrices, expérimenter d’autres possibles pour trouver l’apaisement, se sentir en sécurité, aller, chaque jour un peu plus à la rencontre de soi-même… devient possible au sein d’une relation sécurisante, contenante et qui perdure dans le temps, à condition d’y aller pas à pas, et de respecter son rythme.

 

Resized_FB_IMG_1605650498713 (2)

(Image trouvée sur les réseaux sociaux)

 

Tout vouloir changer, et vite, vouloir tout révolutionner, s’avère le plus souvent coûteux en énergie et décourageant.

Le « problème » des petits pas et du respect de son rythme ? C’est que le changement se produit en profondeur, que la sécurité s’installe peu à peu, que l’on fait des choses nouvelles, que l’on s’engage dans de nouveaux projets qui étaient auparavant impensables, et bien d’autres choses encore… sans même s’en rendre compte, parfois « comme si cela avait toujours existé ».

Alors, faire le point, un état des lieux, de temps en temps, s’avère fort utile ! Et c’est ce que nous avons fait mardi. Un début de séance où on se donne des nouvelles, une impression de ne pas avancer, le rappel de l’importance des petits pas qui dérive sur des échanges de sourires et de rires autour de la métaphore d’un escargot qui avance toujours à son rythme et ne recule jamais vue sur les réseaux sociaux, une idée, des papiers multicolores, une paire de ciseaux, des feutres, un saladier trouvé dans un placard, une tasse de rooibos et 1h plus tard il ne restait plus qu’à constater que le saladier était rempli à ras bords de « petits pas » !

Le saladier est resté au cabinet et les petits papiers ont rejoint un très grand bocal décoré avec soins qui depuis mardi s’est encore rempli.

Je remercie chaleureusement ma patiente de m’avoir partagé sa création par sms ce matin et pour avoir accepté que je vous la partage à mon tour.

Tout se tisse et se construit dans la relation et chaque jour mes patients me font saisir toujours un peu plus et dans la finesse que tout peut s’apaiser, se réguler, se sécuriser, s’explorer, s’expérimenter… dans la relation et, à condition d’y aller pas à pas et de respecter son rythme.

Ce soir, en écrivant ces quelques lignes, je prends le temps de savourer la chance que j’ai de faire un travail merveilleux, que j’aime, et qui me passionne !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s